Visiter le PANAMA en 10 jours, mon itinéraire

Une dizaine de jours au Panama entre nature, ville et plages paradisiaques, je partage avec toi mon itinéraire !

Je vais commencer par te donner le bon plan génial avec lequel on a réservé nos billets sur un coup de tête (je suis partie avec mon chéri sur ce voyage), un mois avant le départ : ce bon plan s’appelle voyages-pirates.com peut-être le connais-tu déjà ? On a bénéficié d’une super promo de Voyages Pirates sur l’Amérique Latine, et choisi le Panama car c’était le voyage le moins long (en durée) mais il y avait aussi le Honduras ou le Nicaragua ! (pour grosso modo 400€ a/r au départ de Marseille avec une escale à Madrid).

Panama City

Quand on arrive depuis l’aéroport dans la ville, c’est juste incroyable de se retrouver dans cette mégalopole qui ne cesse de grandir. On a du mal à croire qu’on est en Amérique Latine… Et pourtant dès que tu mets le nez dehors tu sens la chaleur t’envahir et tu te presses de te déshabiller pour arrêter de transpirer dans tes vêtements européen d’hiver (haha!).

Au Panama il fait chaud toute l’année… La meilleure période pour s’y rendre va de janvier à avril environ : pour éviter les trop fortes chaleurs mais aussi la saison des pluies accessoirement. Côté Caraïbes, je vous préviens, vous n’êtes pas à l’abri d’une petite douche par-ci par-là !

Panama City regorge dans grands immeubles, mais elle se dévoile aussi dans le vieux quartier animé du « Casco Viejo » ! Mais avant ça, tu ne manqueras pas de te balader sur la Cinta Coastera, et de t’arrêter au « Marché aux Poissons » si tu les kiffes dans ton assiette.

Casco Viejo

Il se fait aussi appelé le Casco Antiguo, il est  situé au Sud-Ouest de la City, dans le district de San Felipe, il surplombe la mer.

On imagine pas ce mélange d’anciens et de modernes, au coeur du quartier se côtoie façades décrépies et rénovées. Un style colonial coloré qui te rappelle que oui, tu es bien aux Caraïbes. Ici tu n’oublieras pas de lever la tête pour regarder les beaux balcons !

C’est sans plan que je pars me balader dans ce quartier canon à la recherche de ses endroits secrets (oupas). Tu y croiseras de jolies églises, de belles places mais aussi un marché en plein air pour y acheter des souvenirs… Tu trouveras la Plazia Francia et son ambassade, mais aussi toutes les bonnes adresses, parce que comme moi, tu n’avances pas si tu n’as pas rempli ton estomac (haha).

Mes bonnes adresses pour…

MANGER

BOIRE UN VERRE à terre ou sur un Rooftop

  • Tantalo Kitchen (à partir de 16h – ROOFTOP) : Ambiance détendue, bonne musique, cocktails et tapas au top !
  • Casa Casco (ROOFTOP) : Plutôt classe, bon cocktails et vue de dingue. Un peu + cher que la moyenne
  • Finca del Mar : Pour les balançoires au bar & la déco

Faire du SHOPPING

  • Undercover Store : ce store réunit des créateurs du Panama, tu y trouveras des pièces uniques vraiment canons. Bijoux, vêtements, sous-verres, sacs (j’ai craqué pour un sac & un t-shirt) ou autres souvenirs… dont des bottes en caoutchouc très originales !
  • Karavan Gallery : ici on trouve de l’artisanat réalisé par les tribus indiennes panaméennes des Kuna. De nombreux produits faits-mains en osier de qualité, différent des autres magasins de souvenirs, les prix sont corrects mais ici on ne négocie pas. J’ai beaucoup aimé leurs produits et je suis repartie avec une pochette, un porte-clé et une guirlande.

Le Canal de Panama

Impossible de ne pas y passer si tu visites le Panama. Son canal fait entièrement partie de l’histoire du pays, mais c’est aussi sa principale ressource financière (et ça draine beaucoup, beaucoup d’argent).

Le canal en quelques infos, pour te donner une idée :

  • C’est un Canal « interocéanique » avec des écluses qui relie l’océan Atlantique (via la Mer des Caraïbes) et l’océan Pacifique;
  • Il permet de traverser l’Amérique sans contourner l’Amérique du Sud;
  • Il mesure environ 80 kilomètres;
  • On évoque sa construction pour la 1ère fois vers 1515 et il fût inauguré en août 1914 !

Ce qu’on aurait voulu faire & qu’on vous conseille si vous avez plus de temps que nous  : le Lac Gatun, le Parc du Metropolitain, le Parc national Chagres.

Les îles San Blas

Quelque chose à vivre une fois dans sa vie, on a choisi d’y passer deux nuits, selon moi c’est la durée idéale pour découvrir ce petit coin de paradis. On a réservé notre excursion à l’avance via le site « San Blas Trip » mais sache qu’à Panama City beaucoup d’hôtels et d’auberges te proposent de le faire aussi.

San Blas c’est ensemble d’environ 360 îles et îlots qui sont au Nord-Ouest du Panama en face de la mer des Caraïbes. Ces îles appartiennent et sont gérées par la tribu des Kuna, ils ont su résister à la pression immobilière pour préserver leur havre de paix. C’est une destination plutôt prisée d’Amérique Centrale, mais elle n’en reste pas moins magique.

Depuis Panama City, départ à 5h30 du matin, il faut prévoir + ou – 3h/3h30 pour rejoindre notre île. On a opté pour l’île du Diable (Isla Diablo) pour sa proximité avec une autre île (qu’on peut rejoindre à la nage) et son éloignement de la côte pour le côté plus sauvage. La route en voiture est assez pénible à la fin si vous avez le mal des transports haha, un conseil, montez devant !

Pour dormir on avait le choix entre le dortoir et la cabane privée, on a opté pour cette dernière histoire d’avoir un peu d’intimité même si c’est plus cher. En arrivant sur l’île on découvre notre petite cabane de bambou équipée d’une terrasse et d’un lit avec moustiquaire tout à fait adorable.

L’île est vraiment superbe, dépourvue d’eau courante et d’électricité on se prendrait presque pour Robinson Crusoé. Comme on reste deux nuits on a le choix de faire nos excursions le jour même ou le lendemain, comme le guide nous on a trouvé trop sympa, on a pu les faire les deux jours !

Pendant l’excursion on a découvert un bateau enfoui avec des milliers de poissons, des piscines naturelles peuplées d’étoiles de mer, un petit village Kuna et la traversée à pied d’une île à une autre : on a kiffé !

La tribu des Kuna nous proposait des plats à tous les repas (attention tout est salé) et c’était pas dégeulasse, ça permet de gouter à la gastronomie locale en toute simplicité.

 

PS : En petit bémol je dirais juste que les sanitaires sont ce qu’ils sont (pas terrible) et que les Kuna (ainsi que les touristes visiteurs) ont encore beaucoup d’efforts à faire concernant les déchets si on veut préserver ce petit paradis.

PS 2 : J’ai bien traversé à la nage d’une île à l’autre, je pense qu’il y a environs 250m entre les deux, les doigts dans le nez, n’ayez pas peur c’est génial !

Prix : 120 € (tout inclus : trajet/repas/excursions/logement pour 2 nuits)

Bocas del Toro

On a décidé de rejoindre Bocas en avion depuis Panama City mais tu peux aussi t’y rendre en bus (c’est – cher, et il y a les bus de nuit… Si tu as le temps on te conseille de t’arrêter à Boquete il parait que c’est canon, mais on a dû faire l’impasse). Si tu veux aussi prendre l’avion, tu peux via Air Panama (attention seulement 14kg de bagage haha).

En 50 minutes à peine, on a traversé le pays pour découvrir Bocas del Toro : un spot de surf très réputé pour ses vagues de folie mais aussi pour son ambiance festive et sa diversité !

Excursion avec Under Sea Deepboard

On avait envie de faire une excursion sympa pour découvrir les alentours de Bocas en bateau. Avant de faire notre choix sur la compagnie, on a comparé les prix mais aussi l’éthique des compagnies qui proposaient des tours.

Une journée avec découverte des dauphins dans la Dolfin Bay, pause midi dans un cadre de dingue sur l’île de Zapatos, deepboard accroché au bateau on a sur-kiffé faire de la plongée de cette façon (c’est une planche de plexi à laquelle on s’accroche et tiré par le bateau on découvre les fonds marins), découverte de la mangrove avec petit coucou aux paresseux, snorkeling avec un requin (LA grosse surprise) de la fin de journée (je vous rassure c’était un requin nourrice) puis passage dans les eaux transparentes peuplées d’étoiles de mer*.

En bref c’était vraiment top, le guide nous explique plein de choses sur l’éco-système et comment le protéger. Ils font attention de ne pas trop s’approcher des animaux pour ne pas les déranger etc. Je recommande vivement cette compagnie, ils sont adorables en plus !

*ne jamais toucher (par respect) et encore moins sortir de la mer une étoile, elle meurt. Profitons avec les yeux et éduquons nos voisins, ne tuons pas d’étoiles de mer pour une photo.

+ d’infos sur Under Sea Deepboard 

PRIX : 45 $ /pers (sans le repas)

Isla Carenero

On décide de rejoindre en STOP le centre de Bocas depuis notre hôtel, on tombe sur des surfeurs Ticos trop sympa en chemin qui nous embarquent jusqu’aux portes du centre. Après une quinzaine de minutes de marche, on embarque pour rejoindre Jess (une française rencontrée sur l’excursion de la veille) pour aller manger et balader avec elle !

On se pose au Bibi’s dans une ambiance cool & chill, on commande Balboa et jus de fruits frais, l’après-midi commençait bien. On est rejoint par un fantastique musicien jamaïcain qui met une super ambiance.

On décide de se balader pour la digestion, et notre copine Jess nous propose de faire le tour de l’île à pied, d’après sa gérante (elle loge sur l’île), ça prend environs 1h : ha ha ha (toi aussi tu le sens venir ?). Tout se passe bien au début, les chemins tracés tout ça tout ça, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de chemin. Mais tu le sais, on est pas des poules mouillées donc on a continué, avec de l’escalade par moment. En vrai on a mis plus de 3h pour faire les 6kilomètres qui entouraient l’île, tu peux le faire, mais sois équipé de bonnes chaussures de randonnée, d’anti-moustiques et évite les tongs (pas comme nous quoi!).

On a découvert des paysages canons en passant par là, mais aussi pas mal de déchets, ce qui me désole vraiment (partout) mais encore plus quand on est au milieu de cette nature magnifique polluée par le plastique.

Playa Bluff, la plus belle plage du Panama

A quelques centaines de mètres de notre hôtel on découvre cette plage presque déserte mais surtout MAGNIFIQUE ! Les vagues sont impressionnantes, les palmiers et les arbres qui bordent la plage lui donnent des airs sauvages de plage abandonnée. Pas de pollution, cette plage est tellement ex-centrée du centre qu’elle est difficilement accessible et donc préservée des pollueurs.

On peut y faire du SURF (si on sait en faire) où encore du bodyboard. On peut aussi s’y baigner si on n’a pas peur d’avoir du sable dans des endroits improbables. La mer reste dangereuse sur cette plage donc prudence et respect des règles de sécurité qui sont visibles à différents endroits tout le long. Personnellement, pendant que le Barbu batifolait dans l’eau je profitais du bruit des vagues, et de l’ombre d’un palmier pour me plonger dans un bon bouquin (et tu trouveras le trésor qui dort en toi – Laurent Gounelle) et bronzer un peu.

On a testé deux restos de plage qu’on a bien kiffé, on vous donne les adresses plus bas, quand on voulait changer de l’hôtel on venait manger ici !

Dormir

Tesoro Escondido : où le lieu parfait pour dormir à Bocas del Toro.

Pourquoi me demanderas-tu ?

  • Parce que tu dormiras dans un cadre de dingue avec le bruit des vagues pour te bercer la nuit
  • Parce qu’ils ont de délicieuses recettes dans leur restaurant
  • Parce que tu es au coeur de la nature, loin de l’agitation de la ville
  • Parce que les gérants sont adorables
  • Parce que c’est propre et bien entretenu
  • Parce que la plus belle plage du Panama est à quelques minutes à pied

Manger

 

N’hésite pas si tu as des questions à me poser sur ce voyage, j’espère que ça t’as donné envie de découvrir ce pays assez extraordinaire !

10 réponses sur “Visiter le PANAMA en 10 jours, mon itinéraire”

  1. Toutes ces expériences ont l’air fabuleuses ! Comme Alexandra de On holidays again, ce n’est pas une destination de ma bucket list, mais ça pourrait le devenir !! Surtout pour les paresseux, j’avais adoré les chercher dans les arbres au Costa Rica

    1. Merci Marieke ☺️👍 C’est vrai qu’on s’est éclaté à vivre tout ça. On a croisé pas mal de famille pendant notre trip, ça vous plairait c sûre !

  2. Bonjour ! Fabuleux ce voyage!! Ça fait rêver! Et pour le climat c’était comment? Vous y étiez à quelle période? J aimerai y aller au mois de Juin mais je sais que c’est le début de la saison des pluies…

    1. Bonjour Agnès !
      J’y suis allée au mois de Mars et le climat était assez beau, avec quelques pluies du côté de Bocas del Toro tout de même.
      Du coup pour le mois de juin, je ne sais pas trop 🙂
      Mais c’est vraiment à faire, j’ai adoré !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *