Fontaine-de-Vaucluse : un week-end pour en profiter

Fontaine-de-Vaucluse, un de mes villages préférés en France pour des tas de raisons. D’abord, j’y ai habité pendant 2 ans, autant te dire que je le connais par coeur. Ensuite, j’ai travaillé 3 ans et demi pour l’Office de Tourisme Intercommunal en charge de sa promotion ! Je te rassure, je l’aimais déjà avant tout ça. Continuer la lecture de « Fontaine-de-Vaucluse : un week-end pour en profiter »

L’Inde en une semaine, c’est possible !

Un condensé d’aventures en une semaine : on partage ici notre itinéraire de 9 jours au départ de Paris CDG !

Le départ (avec moi) est déjà une aventure en soi. Nous arrivons à l’aéroport avec plus de 2h d’avance, il fait froid, nous sommes en décembre. Vêtus de beaux joggings (c’est tellement plus confortable), nous nous rendons au guichet de départ. C’est là que les ennuis commencent… (oui je dis nous, je suis partie en Inde avec mon Barbu). En effet, le papier que nous avions imprimé pensant être le e-visa, n’est que la demande. Le bon document est l’email de validation (il faut le savoir). Evidemment aucune imprimante n’est disponible sur place. On voit d’ici qu’on ne partira pas… On tente notre chance avec le concierge du Sheraton (oui on est rentré en jogging dans l’hôtel). Il nous a sauvé la vie, gratuitement en plus, on le bénit !

JOUR 0 : PARIS / MUMBAÏ / DELHI

L’aéroport de MUMBAÏ une expérience à part : le Barbu passe la douane le premier, je le rejoins et là il réalise que le douanier s’est trompé d’année pour l’expiration de son visa. Lui était prêt à continuer comme ça. De mon côté, j’interpelle un employé des douanes pour faire modifier l’affaire… Le douanier était littéralement mort de rire de s’être trompé d’année (non on en parlera pas).

Ensuite, on arrive au contrôle de sécurité pour notre vol vers Delhi, on se met ensemble dans la file. Elle avance doucement (mais surement), il ne faut jamais être trop pressé en Inde, on comprend ça dès qu’on met un pied dans le pays. Après 20 minutes de file, je regarde autour de moi, interloquée par le regard rieur de l’indien derrière nous… C’est à ce moment là, je réalise qu’il n’y a que des hommes autour de moi. Les files sont séparées par genre !

On atterrit à Delhi sans encombre, on parcourt l’aéroport à la recherche d’un DAB, mais ils semblent tous hors-service (bizarre, bizarre). Une petite file s’amasse au niveau du bureau de CHANGE. Heureusement le Barbu insiste pour qu’on échange nos € car nous n’avons le droit qu’à 30 € chacun soit 2000 roupilles. C’est en parlant avec notre chauffeur plus tard, qu’on réalisera qu’il y a une pénurie de cash dans tout le pays ! Ils changaient de monnaie, on en avait aucune idée (vive les carte visas) !

JOUR 1 : DELHI

Nous avons notre chauffeur privé Negi, un indien très sympa avec une conduite souple au pays du chaos de circulation. Comme dans un film, on découvre les rues animées et les voitures/tuk-tuk/mobilettes/vaches qui déboulent de tous les côtés. Ici c’est normal, il va falloir t’habituer.

LE FORT ROUGE

On l’appelle aussi le Palais-fort de Shahjahanabad ou Lal Qil’ah, c’est une forteresse d’architecture mongole. Depuis 2007 il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial.

Le Fort est immense, vraiment chouette à découvrir, il est entouré de beaux jardins et les bâtiments qu’on visite dans le Fort sont assez différents les uns des autres. Il faut prévoir environs 2h si tu as envie de prendre le temps de le voir en entier. L’entrée coûte 500r/personne à payer en espèces uniquement (attention, n’achetez votre ticket qu’à l’entrée officielle).

Je suis confrontée pour la première fois à la folie des selfies. C’est une marque de richesse de poser avec « un blanc » sur une photo, je suis sollicitée de toutes parts telle une star de Bollywood ! C’est assez amusant, par contre, on sait quand on commence, on ne sait pas quand on finit.


LE JARDIN DE GANDHI

Un endroit agréable pour se balader. On y croise des enfants qui jouent ou qui vous demandent (encore) des selfies !

Gratuit

LA PORTE D’INDE

Un arc de triomphe à l’indienne. Le jour où on y est allé, c’était le jour du rassemblement des sourds et muets. L’endroit était étrangement calme, ça donnait un côté assez mystique (Delhi calme, c’est exceptionnel en journée).

Gratuit

NOS ADRESSES

Là où on a adoré mangé : le « Hot Chimney » ! Les Naans étaient délicieuses et on y a goûté le « Chicken Mughlai ». Pour un premier repas ça été, les épices n’étaient pas trop dosées (j’appréhendais quand même pas mal la nourriture épicée).

Notre hôtel : Pluto’s Hotel

JOUR 2-3-4-5 : Le Parc Jim Corbett

A retrouver dans cet article (il faut cliquer sur article).

JOUR 6 : AGRA

Le Fort Rouge d’Agra

On décide de le visiter car très différent du Fort Rouge de Delhi. En fait, c’est le plus grand Fort d’Inde, il recouvre une surface de 38He donc prenez le temps qu’il faut pour ne pas en manquer une miette.

Le gré rouge est typique dans les Fort , c’est un héritage des Moghols, je trouve ça particulièrement esthétique sur les photos. J’ai adoré cette visite, je te la conseille si tu passes par Agra.

Bon plan : Si tu visites d’abord le Taj, tu as une réduction pour le Fort d’Agra.

Le Taj Mahal

Une des 7 merveilles du nouveau monde. Tu arrives devant, malgré le monde, tu as le souffle coupé, limite la larme à l’oeil. C’est pas aujourd’hui qu’on te construirait un mausolée pour perpétuer ton souvenir parce qu’on a le coeur brisé par ta mort.

En Inde, c’est le joyau le plus parfait de l’art indo-musulman.  J’étais bluffée par sa beauté, et le capturer dans la pellicule fût un bon exercice, il faut se frayer un chemin parmi la horde de touristes… Nous avons fait le choix d’y aller au coucher du soleil, on a eu de la chance de n’avoir aucune queue mais ne vous faites pas avoir par les Indiens qui vendent de faux passe-droit et tracez votre route !

Attention : trépied, perche à selfie etc sont interdits dans l’enceinte du Taj, prenez aussi une paire de chaussettes de rechange, c’est cra-cra par terre.

NOS ADRESSES

Là où on a adoré mangé : Indiana . L’attente était correcte et la nourriture plutôt bonne ! On a testé le Thali, c’est un assortiment de plats servis dans des petits récipients en metal mis sur un plateau rond. C’est pas très cher et ça permet de goûter plein de choses différentes. Le plus : on n’a pas été malade !

Notre hôtel : Hotel Taj

JOUR 7 : Skri Fathepur – Jaipur

Notre chauffeur nous dépose en bas de la cité. De là, on prend un bus de 20r p/p pour l’aller/retour. Notre chauffeur nous avait dit que c’était 10… du coup le Barbu essaye de négocier avec notre contrôleur (ou le plus beau sourire de l’Inde). Il était juste chou, tu as déjà vu un indien qui dit non ? C’est assez hilarant, ils balancent la tête de gauche à droite, j’adore ! On a fini par payer les 20r p.p pour arriver au Palais.

Un des moments les plus durs qu’on a vécu : il ne nous restait pratiquement plus d’espèces, et on était sollicité de toutes parts par les guides, les marchands de souvenirs etc. C’est difficile de leur dire non, mais sans argent, on avait pas le choix, c’est presque du harcèlement donc il faut que tu restes ferme et que tu leurs demandes de te laisser tranquille, la sollicitation est vraiment plus intense ici qu’ailleurs.

Le Palais de Sikri – Fathepur (Palais de Jodha Bai)

La ville a été la capitale de l’empire monghol pendant 13 ans, et on retrouve ici encore le gré rouge qu’on adore : typique de l’architecture monghol. Elle deviendra ensuite une ville fantôme, mais on a de la chance tout est extrêmement bien conservé. On prend plaisir à explorer les différents édifices de la cité mais surtout les petits détails !

La mosquée Jama Masjid

Magnifique édifice, par contre ne faites pas comme moi : n’oubliez pas vos chaussettes parce qu’on y rentre uniquement pieds nus. Là-aussi, ne vous faites pas embobiner par les vendeurs racoleurs/guides ! Après ces visites  on prend la direction de Jaipur pour notre dernière journée en Inde !

Le temple des singes à Jaipur 

La route menant au temple est jonchée de déchets, tout comme les abords du temple : c’est vraiment dégueulasse. En sortant de la voiture, on met quelques minutes pour s’accommoder à la mauvaise odeur. Je n’ai jamais vu les abords d’un monument aussi mal entretenu… Cela dit on continue quand même. Une fois à l’intérieur, on découvre un endroit magnifique avec une architecture particulière. Loin du monde, on gravit les escaliers pour arriver au sommet de la colline. Les singes grouillent mais ne viennent pas nous embêter.

C’est au sommet de la colline qu’on va vivre une expérience complément dingue avec un moine. On entre avec lui dans une pièce sacrée, on reste avec lui un bon moment, il récite des matras, nous « bénit », on s’est senti carrément vibrer là-haut.

Le temple offre une très jolie vue sur Jaipur. Bravez vos a priori pour vivre cette expérience unique…

Gratuit, et quelques roupies si vous souhaitez prendre des photos

JOUR 8 : Jaipur

Le Palais des vents – Haha Mahal

On y est juste passé rapidement : notre adorable chauffeur s’est arrêté pour nous permettre de faire nos touristes et prendre une photo de ces 953 fenêtres… Le palais fut construit pour permettre aux femmes du Harem de voir sans être vues.

D’ailleurs c’est juste une façade ce n’est pas un palais ! J’ai trouvé ça très impressionnant et beau. J’aurais aimé y passer plus de temps.

City Palace

Les Indiens sont vraiment marrant… Le City Palace est un monument privé, c’est la résidence des Maharadjas ! L’entrée est payante, on ne peut payer qu’en liquide. Problème : nous n’avons que des billets de 2000r et il n’y a presque plus de monnaie dans le pays. Les voilà qui nous annoncent qu’ils n’ont pas monnaie. Alors on insiste un bon 10 minutes et ils ont fini par céder les vilains !

J’ai adoré la visite de ce monument surprenant où on devine la vie des maharadjas au détour des pièces et objets. On finit notre séjour en déjeunant dans un hôtel sublime où on a enfin testé les Lacie (on a bien aimé, mais on a eu mal au ventre tout le voyage) !

Le récit de ce voyage s’arrête ici, n’hésitez pas à poser vos questions en commentaire ou à me donner vos impressions.